Gérer sa veille

Je vous propose un article en réaction à la lecture de ce tweet :

C’est l’occasion de faire cette migration de Dotclear vers WordPress entamée il y a plus d’un an et de passer sur un système plus souple et surtout d’avoir un template responsive. Moche certes. Merci pour ce tweet donc =)

C’est aussi l’occasion de faire le point sur ma façon de faire de la veille informationnelle et de voir si je suis dans le coup et si je dois récupérer quelques wagons. Je vais couvrir la question abordée par Clément sous l’angle de l’utilisation du navigateur puis je vous fournirai les source de ma veille dans le cadre de mon métier. Je ne lis pas la presse papier et j’utilise des outils dans mes navigateurs et sur mon mobile.

Disclaimer : J’utilise naturellement des mots et des anglicismes et l’article se veut volontairement généraliste dans sa formulation car le sujet ne concerne pas que les techniciens.

Des généralités et du contexte …

J’utilise deux navigateurs au quotidien, Firefox pour la navigation personnelle et Chrome pour la navigation professionnelle. Je fais cette distinction parce que j’aime Firefox pour son esprit, son respect de la vie privée, son ouverture, bref si vous atterrissez ici il y a des chances que vous ayez cette sensibilité. Je l’ai vu naître, j’ai râlé après pendant cette période sombre où il était lent et plantait (aussi à cause de mauvais plug-ins) et je n’oublierai jamais tout ce qu’il a apporté comme détrôner IE6 et offrir des plug-ins permettant de faire du développement Front-end avec beaucoup plus d’efficacité. Comme il me fallait un deuxième navigateur j’ai naturellement choisi Chrome car il offrait à l’époque peu ou prou les mêmes fonctionnalités puis avec le temps une intégration parfaite et surperformante de Google Drive, que j’utilisais beaucoup pour bosser.
J’utilise beaucoup (peu diront certains) les onglets, du coup je me suis organisé au fil des années.

Afin d’illustrer cet article, deux copies d’écran :

Firefox : bookmarks-ff

Chrome :

bookmarks-chrome

Les outils du navigateur

Les favoris et les bookmarlets

J’ai trois type de bookmarks dans ma barre personnelle située en haut du navigateur sous la barre d’url. Les premiers sont ceux auxquels j’accède le plus souvent et qui sont des services ou des sites d’infos. Je retire en général le titre (Editer le bookmark, supprimer la valeur de la propriété « Nom »)  parce que je trouve ça plus joli, que ça me facilite la lecture et que l’on peut en caser plus. Ils sont plutôt placés sur la gauche de la barre personnelle.

Les seconds sont les dossiers car je suis des sujets précis régulièrement que j’aime avoir sous le coude avec des sites de référence et que je ne me suis jamais fixé sur un système de bookmarks. Je les ai mis au milieu de la barre personnelle.
J’ai bien essayé Delicious.com (C’est dommage mon compte a été définitivement supprimé) mais au final, les ressources vont et viennent tellement vite qu’un moteur de recherche me convient bien finalement. @nhoizey a écrit un article sur ce type d’outils.
Avec l’explosion des services sociaux, j’ai également la possibilité d’enregistrer des ressources même si je trouve que leur système manque de finesse pour retrouver des « like / favoris ».

Et les troisièmes sont les bookmarlets que ce soit pour récupérer des informations sur une page ou pour enregistrer des articles dans un Pocket ou un Flipboard. Ils sont plutôt placés au centre. Le gros inconvénient étant qu’ils n’ont pas d’icônes et qu’il faut par conséquent les mémoriser, parfois un peu lourd quand on revient d’une période d’inactivité digitale. Il y aurait des solutions pour en mettre. Je vous laisse apprécier si vous voulez y consacrer le temps nécessaire.

Vous noterez au passage ce petit reliquat qu’est le répertoire [ RSS ] en premier, je ne peux me résoudre à le supprimer, preuve d’une nostalgie latente de cette époque. Pour le fun, son contenu :

rss

L’utilisation des Bookmarks est plus ou moins vivante et dépend des sujets du moment, par exemple, je peux créer un répertoire sur une recherche précise, au hasard des recherches sur matos PC ou pour ma moto, les vacances, des comparatifs divers et variés, les DMP. Pas de règles particulières ici.

Les raccourcis vers les bookmarks

Je l’utilise surtout pour Pocket, il y a plusieurs solutions possible, sous Firefox, sous Chrome.

La barre d’adresse

L’Awesome bar est aussi un outil génial et bizarrement je ne saurais pas dire si je m’en sers ou si c’est tellement intuitif que c’est devenu complètement transparent. La barre d’adresse de votre navigateur vous permet de taper des mots-clés qui vont directement chercher des urls dans votre historique de navigation, vos bookmarks ainsi que dans les onglets ouverts.

La connexion au navigateur

J’utilise également un compte déclaré au sein de Mozilla et Google pour synchroniser les bookmarks, les identifiants, l’historique et les cookies entre les machines. C’est très pratique et c’est transparent.  Personnellement cela me permet d’avoir des navigateurs identiques à la maison sur les différents postes et sur ma machine professionnelle.

Le dossier « A Lire » et les services tiers

Les services de bookmarks

Je garde un dossier « A lire » mais je l’utilise de moins en moins car je suis tombé sous le charme de Pocket. Cette application cross-platform vous permet via un bookmarklet et de raccourcis dans les applications mobiles d’enregistrer des liens que vous pourrez lire hors-ligne, dans les transports par exemple. Les fonctions sont simples et permettent de mettre en favoris des contenus, de les « marquer comme lu » pour les archiver ou de les supprimer. L’ajout de label et le moteur de recherche permettent de retrouver facilement des articles enregistrés. Couplé à Buffer qui est plus ou moins bien intégré c’est un bon outils pour repartager sur les réseaux sociaux ce que vous choisissez car le savoir ne vaut que s’il est partagé.

La gestion de la barre des onglets et la sauvegarde de session

Je suis complètement fan des onglets épinglés qui permettent de garder sous le coude les sites auxquels j’accède le plus souvent. Sous Firefox, j’ai la chance de pouvoir utiliser Tree Style Tab qui permet d’avoir les onglets sur le côté et donc de voir le <title /> de la page et donc de s’y retrouver plus facilement. Disponible sous Chrome jusqu’à la version 16, cette fonctionnalité a disparu, un ticket a été ouvert. Il y a bien les extensions Chrome Side Tabs et Sidewise Tree Style Tabs mais le fait que les tabs s’ouvrent dans une autre fenêtre me semble manquer d’utilisabilité. Pour approfondir le sujet en anglais.

La sauvegarde des onglets

Je dérive un peu mais les bookmarks servent à ouvrir des onglets non ? J’utilise aussi l’extension Session Manager sous Firefox et Session Buddy sous Chrome parce qu’un navigateur ça plante à cause d’un site, de votre machine ou d’une extension.

La liste des plug-ins

Ci-dessous le récapitulatif liste des modules relatifs à cet article, je vise à limiter leur nombre pour ne pas alourdir l’occupation de la RAM.

Communs :

  • Filtre les pubs : https://adblockplus.org/fr/
  • Importer des feuilles de styles utilisateurs, notamment pour forcer des thèmes sur fonds sombres pour moins fatiguer vos yeux : https://userstyles.org/

Firefox :

Chrome :

Mes sources de veilles

Les réseaux sociaux

Ils sont par définition une source de veille car ils possèdent des fonctionnalités de mise en relation directe avec des individus, des entreprises et des sites spécialisés ou de s’abonner à leur flux qui partagent ou créent du contenu.

Facebook / Twitter / LinkedIn

Facebook et LinkedIn possèdent des fonctionnalités similaires pour se mettre en relation directe avec des personnes ou des entreprises ou de s’abonner à leur fil de publication.

Je trouve qu’ils manquent cependant de bonnes fonctionnalités de tri, de catégorisation et de recherche. Ce sont des sources et non des gestionnaires, pour cela se reposer sur des gestionnaire de bookmarks.

Vous pouvez aussi jeter un coup d’œil sur Flipboard et Medium. Ça reste une question de goût en terme d’interface multi-plateforme.

Quelques conseils pour ne pas se retrouver noyé dans la masse :

  • Suivez des gens que avez rencontrés dans la vraie vie, pour ma part des collègues actuels ou d’expériences précédentes. Vous alimenterez les conversations à la machine à café ou au déjeuner et pourrez partager vos points de vue en physique.
  • Limitez le nombre de personne que vous suivez, cela fait longtemps que je me limite à une centaine de personnes sur Twitter. J’ai récemment fait le tri dans Facebook (division par deux du nombre de contacts).

Youtube

Je suis complètement fan de Youtube surtout pour ma veille musicale, les suggestions dans la barre latérale de droite et sur la homepages sont pertinentes. Un bon moyen de découvrir des contenus sur beaucoup de domaines.

La possibilité d’ajouter des vidéos à des playlists permettant de les regarder plus tard, de les catégoriser est un vrai plus. Vous pouvez décider si elles sont privées ou publiques.

RSS

Inoreader et RSS

J’avais complètement laisser tomber en désuétude cette super technologie suite à la fermeture de Google Reader. On m’a récemment fait découvrir Inoreader.

L’outil est naturellement très complet et avec l’aide de Google Search vous pourrez simplement créer des règles de recherches sur vos sujets préférés.

 

4 réflexions au sujet de « Gérer sa veille »

  1. Météfou ?! Vu le nombre d’onglets ouverts dans ton screen de Chrome, tu dois être a environ 10Go d’occupation RAM non ? :p
    Sinon très intéressant l’article, je vais tester Session Buddy, et peut être me remettre à Firefox, tiens.

    1. J’ai une bonne machine avec 16Go de Ram du coup ça passe bien. Pour Firefox j’ai une extension pour contrôler la Ram occupée et pour les onglets épinglés ils sont de toute façon rechargé régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *