Quelles évolutions de carrière pour les intégrateurs et développeurs front-end ?

J’ai repris en titre de ce billet la question posée dans un Twitt ce matin par @darkgl.

D’après ce que j’ai vu au cours de ma propre carrière, voici ce que je peux dégager :

  • Tout d’abord, même si c’est difficile, je vois de plus en plus de développeur se senioriser. Ce sont des développeurs qui ont plusieurs d’années d’expérience et qui peuvent intervenir du début à la fin du projet pour donner des inputs sur la faisabilité technique ou pour soulever des problématiques qui interviennent au niveau « micro » d’un projet, c’est-à-dire dans le détail du code.
  • Il y a une évolution naturelle qui est la gestion de projet. C’est ce que j’ai plus ou moins choisi. Il y a quelques années il n’y avait pas autant de choix et de possibilité qu’aujourd’hui. Vous avez de l’expérience et vous pouvez prendre de la hauteur pour intervenir sur de la faisabilité technique macro, les devis, les plannings et la relation client.
  • Une autre évolution naturelle me semble être l’expertise technique ou l’architecture. Avec les nouveaux navigateurs, la multiplication des gros sites avec beaucoup de fonctionnalités, d’intéractivité, d’ajax, nous avons besoin d’experts/architects qui vont évaluer et proposer les meilleurs outils à utiliser et à mettre en place.
  • J’ai également vu des intégrateurs évoluer vers l’UX. Je pense que c’est d’autant plus simple actuellement car il y a encore peu de formations dans ce domaine et que le métier est relativement jeune dans le digital. Accessoirement je trouve ça génial d’avoir un UX qui a une sensibilité technique et comprend bien le média sur lequel il bosse.
  • Enfin je pense qu’il y a peut-être des ouvertures du côté des postes de « Creative technologist » même s’il me semble avoir plutôt vu des DA, des directeurs de pôle, des Chef de projet technique évoluer vers ce domaine. Mais à nouveau ce type de poste est très jeune et je pense que tout est possible.

J’espère que ça répondra à ta question.

5 thoughts on “Quelles évolutions de carrière pour les intégrateurs et développeurs front-end ?”

  1. Excellente analyse, je suis tout à fait d’accord avec les pistes que tu évoques. J’avais surtout pensé à l’évolution vers l’UX, mais je n’étais pas sûr que cela soit pertinent. Ce que tu écris me confirme que c’est le cas.

  2. De mon point de vue, l’évolution vers la gestion de projet devrait rester marginale.

    Le développement/l’intégration et la gestion de projet sont des métiers très différents.

    De ma propre expérience, les intégrateurs/développeurs ayant réellement la capacité de devenir de bons chefs de projet sont peu nombreux (les qualités/compétences sont très différentes).

    Je partage par contre votre vision sur tous les autres points. Je pense que l’évolution en tant que « senior » devrait être développée en France (où justement on a tendance à orienter les gens vers la gestion de projet, parce que « tu comprends, je ne vais pas rester développeur toute ma vie ». Et pourquoi pas ? ;-)).

  3. Totallement d’accord avec Sébastien Charrier. Passer d’intégrateur à chef de projet n’est pas une évolution naturelle. Je verrais plutôt ça comme une reconversion.

  4. On peut dire que c’était constructif et détaillé… (Et oui, ce commentaire est plus constructif qu’on peut le croire).

    Dommage qu’il n’y ai pas d’analyse mais une simple liste.

  5. @Elie, en fait le bonne exemple est Cédric Magnin =)

    @Sébastien, je pense qu’il n’y a pas de profil type d’un dev. front car le secteur est encore jeune. Cela veut dire que nous venons d’horizons différents et pas nécessairement d’écoles spécialisées. Ceci étant, l’évolution vers la gestion de projet ne me parait pas si loin car en tant que dév. tu es consulté pour évaluer le temps qu’il faut pour faire ton travail et sur la faisabilité technique. Tu as l’habitude de communiquer avec les différents corps de métiers qui t’entourent (UX, Designer, CP/DP, Flasheurs etc…). Ces qualités/compétences sont communes entre les deux postes. Ce que j’essaye de monter dans cette courte synthèse et j’ai manqué de conclure sur ce point là, c’est qu’il n’y a pas qu’une évolution possible et que cela dépend « évidemment » des envies, des capacités du dev. front et des opportunités qui vont se présenter à lui ou qu’il va créer.

    Sur le fait de créer des vrais postes de senior, je t’invite à lire un précédent billet sur l’organisation des pôles front.

    @Maurice dans le fond je pense que passer à l’UX, à la gestion de projet et creative technologist sont des reconversions, mais à nouveau ça dépend beaucoup du profil que l’on fait évoluer et de ses affinités avec les différents domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *