Organisation des pôles Front-End

Un excellent article intitulé « Dégage, Sale programmeur » chez Codingly fait état du programmeur aujourd’hui en france.

Au-delà de ce constat, j’aimerais rebondir sur la question de l’organisation des équipes Front-End dans les entreprises. Les développeurs Back-End n’ont pas subi de changements majeurs dans leur organisation qui existe depuis nombreuses années dans les sociétés de services informatiques. Le passage vers les technologies web s’est faite naturellement avec par exemple la naissance de langages comme JAVA, facile à manipuler pour les développeurs C++, afin de produire des applications web.

Je pense que l’on peut établir la structure suivante :

  • Développeur
  • Analyste
  • Architecte
  • Expert technique
  • Chef de projet technique
  • Directeur de projet technique
  • Directeur de pôle technique

Cette structure varie en fonction de la taille de l’entreprise et me semble appropriée.

Du côté du Front-End, c’est complètement différent, peut-être parce que la culture est encore jeune, une quinzaine d’années tout au plus. Par ailleurs, la notion de programmation est très récente car on parle depuis peu de développeur Front-End au lieu de « monteur » ou d »‘intégrateur ». En effet, l’implémentation de Javascript semblait réservée aux dev. Back-end comme le définit le Portail des métiers du Web pourtant je vois que de plus en plus d’intégrateurs qui aiment ouvrir leurs compétences sur l’utilisation de ce langage de programmation.

Le métier a largement évolué et la programmation a sa place dans le profil du développeur Front-end avec l’utilisation massive d’Ajax et des connaissances qui sont nécessaires à son utilisation. Je pense en particulier à HTML / CSS / XML / Accessibilité mais également à Javascript / JSON, HTTP et les notions de performances qui font que votre application est utilisable. Il me semble que l’implémentation de Javascript a tout à fait sa place dans les compétences du dev. Front-End.

Nous sommes de plus en plus confrontés à des sites web qui sont de véritables applicatifs, comme par exemple Netvibes pour ne citer qu’eux, et qui nécessitent une organisation sur le même mode que les développeurs Back-end.

Je vous encourage vivement à vous positionner en tant que tel sur vos CV et à motiver cette idée dans vos structures. Comme le disait Stéphane, lors de sa conférence à Paris-Web 2009, « Intégrateurs, montez au Front« , communiquez et répétez sur l’évolution de notre métier. Nous avons besoin d’experts pour intervenir en amont des projets pour établir et corriger la faisabilité des projets. Nous avons besoin d’architectes et de chefs de projet technique pour spécifier et s’interfacer avec les équipes fonctionnelles et les développeurs Back-End.

6 thoughts on “Organisation des pôles Front-End”

  1. Un truc qui m’a souvent frappé, c’est l’approche des développeurs Java quand on leur demande de faire du JS.

    En particulier, ils ont tendance à appliquer de la surcharge « à la Java », alors qu’en JS si je déclare un window.onload et que trois lignes plus loin j’en redéclare un, il n’y a que le deuxième qui s’applique.

    Je jette ça vite fait (c’est le matin) mais j’ai de nombreux exemples vécus où on sentait bien que c’est *vraiment* un métier différent.

  2. Note : Adrien Leygues vient de publier sur son blog (que

    Adrien Leygues vient de publier sur son blog (que je vous recommande vivement) un début de réflexion sur l’organisation des pôles Front-End. Quelle place dans l’entreprise pour ce métier en perpétuelle mutation ? Foncez, c’est ici : O……

  3. yo,

    Même si je suis à la retraite et que mon expérience des agences restent assez limités, je commence à avoir une idée du type d’organisation qui me branche bien.

    – Personne contact chez le client pour suivre vraiment le projet
    – un « chef de projet » commercial pour vendre / encaisser
    – un « chef de projet » Technique (qui sera le point central de l’équipe) avec comme équipiers :
    -> un directeur artistique ou un vrai créatif
    -> un architecte de l’information (qui peut être le chef de projet)
    -> un intégrateur frontend (mais un bon et complet qui se prend pas pour un DA ou chef de projet 🙂 )
    -> un rédacteur / traducteur pour aider le client à fournir le contenu
    -> des consultants qui interviennent à la conception du projet (ergo, accessibilité, ecommerce)

    ça fait du monde mais ils sont pas tous à temps pleins sur le projet.

    J’ai fais pas mal de conneries dans mes derniers sites et en particulier sur le site de ma boite (sauf le DA) pour me permettre de multiplier les intervenants, car un avis exterieur ou lointain sur un projet web, c’est toujours bon à prendre.

  4. Ouiiii ! On va enfin commencer à s’amuser pour de vrai 🙂

    J’ai effectivement remanié ma présentation suite à la conf « Montez au front » de ParisWeb et je vois par ailleurs que le métier évolue et se redéfinit. Ton billet abonde en ce sens.

  5. Super bien, super clair… Je réfléchissais à ça depuis quelques temps au sein de l’agence pour laquelle je travaille : je ne suis donc pas un extra terrestre, seulement une espèce encore mal connue 🙂
    Bonne continuation,
    un intégriste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *